Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Le n° 251 des Cahiers de l’ACME bientôt chez vous

11 Mars 2011, 10:45am

Publié par ACME

Couverture Cahiers de l'ACME n° 251Couverture Audio Pro n° 112

Le n° 251 des Cahiers de l’ACME/n° 112 d’Audio Pro a été posté ce vendredi 11 mars au matin et devrait arriver chez vous tout début de la semaine prochaine. S’il est quelques jours en retard sur le calendrier prévu, ne houspillez pas votre facteur, le pauvre n’y est pour rien : l’actualité musicale/audio au NAMM était en effet si foisonnante qu’il nous a fallu un laps de temps plus long pour assimiler toutes ces nouveautés et vous en proposer un compte-rendu complet. Par ailleurs, pour des raisons indépendantes de notre volonté, l’impression de nos revues – processus qui dure normalement 3 ou 4 jours – aura cette fois ci pris plus d’une semaine…

 

Vous l’avez compris, dans cette édition de nos revues, c’est donc le NAMM d’Anaheim (Californie, USA) qui se taille la part du lion et ce, tant côté ACME que côté audio Pro :

 

Le Fairlight II- Côté ACME, notre reportage couvre notamment les instruments électroniques à clavier, les systèmes de commande, les désormais incontournables applications musicales pour iPad/iPhone/iPod, mais surtout – ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps –, une série de nouveautés majeures dans les domaines des guitares électroniques, des batteries électroniques et des interfaces musicales.

Vous découvrirez également en nos pages une interview du compositeur/ingénieur Rudi Giot (Virginie Viel), un passionnant « Gros Plan » sur le Fairlight CMI-30A « 30th Anniversary Edition » (Paul Snaps), ou comment une machine pour le moins mythique – le CMI originel de 1980, soit la 1ère machine musicale numérique « tout en un » en 8 bits – a été remise au goût du jour pour son 30e anniversaire ; ce volet ACME se terminant comme il se doit par les « Nouvelles de partout », avec la présentation de l’édition 2011 du festival international de musique contemporaine Ars Musica, qui se déroulera à Bruxelles et en diverses villes de Belgique du 3 mars au 3 avril.

 

Le Portastudio pour iPad de TASCAM- Côté Audio Pro, toujours en ce qui concerne le NAMM, ce sont les effets et les processeurs matériels (Bruno Balthazar) qui se taillent la part du lion, avec deux tendances très marquées : la présence généralisée de connecteurs USB sur les machines et le retour du « Vintage ». Suit la recension, entre autres, des produits suivants : systèmes d’enregistrement/lecture ; applications audio pour iPad/iPhone/iPod (Benjamin VandenbrouckeSonar X1) car dans le domaine audio également, les développeurs d’applications « nomades » ne sont pas en reste, avec p. ex. le Portastudio, une simulation logicielle pour iPhone de l’enregistreur multipiste « Porta One » de Tascam (1984 !), ou encore l’Amplitude Fender d’IK Multimedia, une adaptation pour iPhone de 5 modèles d’ampli de la marque ; enceintes (Cyrille Carrillon) ; microphones (Thierry Lequeux) ; applications logicielles (Benjamin Vandenbroucke), avec une refonte totale de la station de travail logicielle Sonar, qui passe donc en version X1 - ; et enfin consoles, avec l’arrivée chez Midas de la Venicef, une console analogique hybride « dopée » par une interface numérique Firewire 64 canaux (Bruno Balthazart), …

Nous conclLa console hybride Venicef de MIDASurons ce volet Audio Pro par un banc d’essai comparatif des versions « HD 9 Native » et « HD 9 TDM » de Pro Tools, que Cyrille Carillon a poussé dans leurs derniers retranchements afin de répondre à cette question cruciale : la version HD 9 Native comble-t-elle enfin le fossé entre la version de base du logiciel, limitée notamment au niveau du multicanal ou des fonctions d’automatisation, et la version HD 9 TDM, très complète mais que son prix réserve à une élite ? Réponse dans notre revue…

 

Un printemps musical/audio qui démarre donc sur les chapeaux de roues – tout comme la camionnette de votre facteur pour vous livrer nos précieuses revues – et ce n’est qu’un début, puisque la Musikmesse de Francfort se profile à l’horizon. Eh oui, c’est dans un mois déjà… mais chut, vous en saurez plus en mai, lors de nos prochaines parutions.

 

Et en attendant de lire ce numéro 251 chez vous, découvrez ici même les deux sommaires, agrémentés de photographies des matériels présentés. Bonne lecture et surtout, bonne création sonore !

Dossiers de l'ACME

– Cliquez sur le lien suivant pour savoir comment vous faire membre de l’ACME et recevoir tous les deux mois nos revues chez vous par courrier prioritaire – la manière idéale de vous tenir au courant des dernières nouveautés en matière de technologies de création sonore et d’audio pro !

 

– Savez-vous que l’ACME, outre nos deux revues et le présent site Internet, ce sont également des Dossiers destinés à rendre les techniques de création sonore accessibles aux musiciens, mêmes non férus de technique ? Pour en savoir plus, cliquez ici...

Voir les commentaires

Festival Ars Musica 2011 : du jeudi 3 mars au dimanche 3 avril

3 Mars 2011, 09:53am

Publié par ACME

 

A l’occasion de sa 22e édition, le rendez-vous annuel de la musique contemporaine en Belgique entend ouvrir encore davantage ses portes à tous les courants, sans exclusive et tout en dressant un état des lieux de la création et de la pratique musicale contemporaine en Belgique... 

 

Ainsi, au cours d'un parcours d'un mois (du 3 mars au 3 avril) allant de Liège à Bruges en passant par Mons, Bruxelles et Anvers, ce ne sont pas moins de 48 créations mondiales plus 10 belges que nous aurons l'occasion d'entendre.  Autre fait remarquable et inédit, le nombre de compositrices et de compositeurs belges mis à l'honneur atteint cette année la quarantaine, résultat notamment d'une politique de commandes résolue, coordonnée et originale de la part du festival, mais aussi des associations Centre Henri Pousseur, Musiques & Recherches et Musiques Nouvelles. 

 

ARSMUSICA2011affiche-SITE

 Dans le cadre de ces créations et commandes, deux dates sont plus particulièrement à retenir :

Le mercredi 16 mars au Théâtre Royal de Mons, vous entendrez : Métaboles pour dispositifs interactifs et orchestre de joysticks (Todor Todoroff / Serge De Laubier ), suivi du Mons Kinky Pinky Orchestra qui, en collaboration avec le Conservatoire, fera se rencontrer standards pop-rock et musique contemporaine dans une suite pour le moins novatrice – de Walking on the Moon (The Police) jusqu’à I am the Walrus (The Beatles) en passant par Il pleut dans ma chambre (Charles trenet) !

 

Le mercredi 23 mars à l’Espace Senghor de Bruxelles, vous découvrirez : l’Acte I de Yawar Fiesta (opéra électroacoustique d’Annette Vande Gorne), Oeuvre pour violoncelle, électronique et improvisation picturale (Kee Yon Chong), Vers formés en division (Daniel Perez Hajdu) et bien d’autres encore, ceci dans le cadre de la « Nuit de l’électro »...

Cette « Nuit de l’électro » sera elle-même divisée en trois volets.  Sous la houlette de Musiques & Recherches, le premier sera purement acousmatique avec une partie d’oeuvres de référence (Pierre Schaeffer et François Bayle) suivies de pièces 100 % belges (Annette Vande Gorne, Daniel Perez Hajdu et Ingrid Drese).  Le Centre Henri Pousseur prendra ensuite la relève pour un programme de musiques mixtes avec le récital d'Arne Deforce qui reprendra entre autres les commandes à Kee Yong Chong et Gilles Doneux et jouera des pièces de Karlheinz Stockhausen et Jonathan Harvey.  Enfin, cette « Nuit » se clôturera par un programme de vidéomusique...

 

Notons également la participation du Centre Henri Pousseur à plusieurs autres concerts, dont les créations de deux œuvres commandées à Lorenzo Pagliei et à Catherine Seba (le jeudi 3 mars en la Salle Philharmonique de Liège), ainsi que durant le week-end Stockhausen (du vendredi 1er au dimanche 3 avril au Concertgebouw de Bruges), au cours duquel on entendra Gesang der Jünglinge et Mantra.

 

C’est un fait : ce programme 2011 n’entend plus se limiter à l’héritage exclusif de la musique post-sérielle et il va même bien au-delà du rapide tableau – orienté électroacoustique – brossé ci-dessus.  Il mérite donc certainement d’être étudié avec attention sur le site de l’organisateur .

 

Des informations plus pointues à propos des concerts électroacoustiques, ainsi que des interviews de certains des compositeurs joués durant le festival Ars Musica, sont également disponibles sur les sites suivants :

Centre Henri Pousseur

Musiques & Recherches

Musiques Nouvelles

 

Un compte rendu du Festival Ars Musica sera bien entendu publié dans le n° 252 de notre revue "Les Cahiers de l'ACME" à paraître début mai...

Voir les commentaires