Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Journées GRAME 2007 du 27 février au 17 mars 2007 à Lyon, France

19 Février 2007, 15:04pm

Publié par Vinciane Baudoux

Affiche journées GRAMe 2007Le GRAME (Centre de création musicale de Lyon) organise à Lyon (France) du mardi 27 février au samedi 17 mars 2007 « Les Journées GRAME » en alternance avec ses « Musiques en Scène » biennales ; ce, au cœur d'une saison réalisée en association avec l'Ensemble Orchestral Contemporain (voir infra).
Conçues comme l'émergence publique des résidences de création et des recherches en informatique musicale développées tout au long de l'année au sein du GRAME, cette seconde édition des Journées GRAME vous propose six soirées autour de la création musicale contemporaine, avec une installation, deux conférences et des concerts vous proposant pas moins de sept créations françaises et sept créations mondiales !
Ainsi que vous pourrez le constater en consultant le programme, cette année, les œuvres mixtes se taillent la part du lion, en particulier les œuvres avec cordes (comme l’alto de Christophe Desjardins et le violoncelle de Benjamin Carat) et électronique. Il sera certainement intéressant de comparer les différentes façons dont les compositeurs traiteront cette combinaison particulière.

En prélude à ces Journées, le mardi 27 février 2007 à 14 h 30, vous êtes conviés à une rencontre avec le compositeur Philippe Manoury et l’altiste Christophe Desjardins à la Salle Gérard Philippe à Villeurbanne, avec la participation des équipes du GRAME et de l’IRCAM. Vous pouvez vous inscrire à cette rencontre auprès du GRAME.
Le même jour à 18 h 30, vous êtes invités à une conférence donnée par Fausto Sebastiani, compositeur et membre de Nuova Consonanza, avec la participation du compositeur Giavincenzo Cresta, et intitulée « Nuova Consonanza et la musique italienne des années 2000 : expériences comparées ». La conférence présentera certaines tendances de la musique d’aujourd’hui en Italie, qui s’oriente de plus en plus vers les expressions musicales savantes, la technologie et le multimédia. On cherchera, en outre, à retrouver cet esprit « multilinguistique » dans les réalisations de l’association Nuova Consonanza, active en Italie depuis 1962.

Mais ces Journées GRAME entreront vraiment dans le vif du sujet le jeudi 1er mars à 20 h 30 à la Salle Gérard Philippe de Villeurbanne. A cette occasion, Cécile Dibon-Lafarge, soprano, Christophe Desjardins, alto et Benjamin Carat, violoncelle interpréteront les pièces suivantes : Expirare de Gianvincenso Cresta pour voix et violoncelle, sur un texte d’Emilia Bersabea Cirillo (création française) ; Pierre Blanche de Jean-François Estager et James Giroudon pour voix, violoncelle et électronique (création française) ; Les ymages de Fausto Sebastiani pour voix, violoncelle et électronique ; Procession de Franck Bedrossian pour alto et électronique en temps réel (création mondiale) ; et Partita I de Philippe Manoury pour voix et violoncelle, sur un texte d’Emilia Bersabea Cirillo, informatique musicale IRCAM (création mondiale).
Christophe Desjardins (c) C. GanetC’est dans le cadre de l’engagement de l’altiste Christophe Desjardins aux côtés de l’Ensemble Intercontemporain qu’un programme de créations autour de l’alto a été élaboré avec quatre compositeurs. L’année dernière, l’altiste a ainsi créé des œuvres de Franck Bedrossian, Robert Pascal et Pedro Amaral dans le cadre de la « Biennale Musiques en Scène » ; et cette année, Partita I de Philippe Manoury initie pour ce compositeur un nouveau cycle d’œuvres avec électronique, qui se focalise sur de nouvelles méthodes d’analyse du geste instrumental pour intensifier les relations entre instruments acoustiques et lutherie électronique.
Procession de Franck Bedrossian, écrite l’année dernière, sera présentée avec une nouvelle version de sa partie électronique. Né en 1971, Franck Bedrossian fait ses études de composition au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Après avoir suivi en 2002-2003 le Cursus d’informatique musicale de l’IRCAM (entre autres avec Philippe Manoury), il complète sa formation auprès d’Helmut Lachenmann, un compositeur qui a lui aussi approfondi l’écriture pour cordes et électronique.
L’altiste Christophe Desjardins a créé des œuvres avec alto solo de compositeurs renommés tels que Luciano Berio, Pierre Boulez, Michael Jarrell, … Il est par ailleurs membre de l’Ensemble Intercontemporain et a été alto solo au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles (Belgique).
Les ymages de Fausto Sebastiani, Pierre blanche de Jean-François Estager et James Giraudon, et Exspirare de Gianvincenzo Cresta nous proposent en création française trois perspectives différentes de la combinaison voix-violoncelle-électronique.
C’est Benjamin Carat qui sera au violoncelle. Né en 1975, il a choisi de se spécialiser dans la musique mixte et interactive ; ce, dans la continuité du répertoire « classique ». Il est à ce jour le seul soliste français en résidence permanente dans un centre de création musicale (le GRAME, depuis 1999), ce qui lui a permis de développer un répertoire contemporain spécifique pour le violoncelle en étroite collaboration avec des compositeurs et des ingénieurs du son, avec pour résultat une dizaine de créations. Une soirée passionnante en perspective !

Yann Orlarey (c) M. GuefferatLe mardi 13 mars à 12 h 30, Yann Orlarey, compositeur et directeur scientifique du GRAME, donnera une conférence susceptible de passionner les aficionados de musique assistée par ordinateur. En effet, ce jour-là, à l’occasion du lancement du site Internet du projet Faust (Functional AUdio STream), Yann Orlarey présentera cet environnement logiciel de façon accessible aux non-spécialistes.
Les artistes se tournent de plus en plus vers les outils numériques pour les mettre au service de leur art. Or, ces outils numériques sous-entendent tous la notion de « calcul ». L’ambition du projet Faust est, dans le domaine sonore, de rendre ces calculs plus faciles, plus accessibles et plus performants.
Logo FaustLe projet s’articule en trois volets : tout d’abord, un langage de programmation, spécialement conçu pour décrire les calculs sonores avec clarté et précision. Ensuite, un compilateur capable de générer une application logicielle autonome qui réalisera les calculs voulus avec une efficacité maximale. Enfin, la possibilité d’adapter automatiquement ce programme aux principaux standards du traitement audio numérique (MaxMSP, VST, JACK, ALSA, OSS, PD, SC, …).
Cette présentation du projet Faust sera assortie de démonstrations et d’exemples concrets.
Et sachez que si vous avez envie de mettre vous-même la main à la pâte avant de vous rendre à cette conférence, vous pouvez télécharger gratuitement (il s’agit ici de logiciels open source) les sources et les logiciels du projet Faust sur le site Sourceforge à l’adresse http://sourceforge.net/projects/faudiostream/. Si votre disque dur est saturé, vous pouvez même utiliser le compilateur Faust en ligne sur http://faust.grame.fr. A noter que le site vous propose également un catalogue d’exemples (effets, mixeurs, VU-mètres etc.) que vous pourrez adapter à vos propres besoins.

Benjamin Carat (c) C. GanetLe mercredi 14 mars à 20 h 30, c’est le trio constitué des Suédois Ivo Nilsson (trombone) et Jonny Axelsson (percussions), rejoints par le violoncelliste Benjamin Carat - décidément infatigable lors de ces Journées 2007 -, que vous entendrez dans quatre création françaises : Roaring in the Clouds de Leili Tian pour trombone et percussions ; Slow reflection de Tommy Zwedberg pour trombone, percussion et électronique ; Ellipse de Paul Bothen pour trio et électronique ; et For Three pour trio et électronique de Pierre-alain Jaffrenou, fondateur du GRAME en 1981, fondateur du laboratoire en recherche informatique du GRAME en 1985, ancien élève de Pierre Schaeffer au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et ancien chercheur à l’INA.
Dans For Three, le trombone et le violoncelle se font complices ; la percussion déroule un entrelacs de motifs et de timbres autour du duo. La partie électronique, principalement construite autour des sons instrumentaux et déclenchée par le violoncelle, développe un contrepoint en temps réel sur le jeu des musiciens. Ce concert vous propose également en création mondiale Reconstitution mentale des plans d’un édifice en hauteur de Nicolas Gilbert, pour violoncelle et électronique.

Le vendredi 16 mars à Lyon (Amphithéâtre de l’Opéra national de Lyon - 20 h 30), c’est l’Ensemble Orchestral Contemporain sous la direction d’Arie Van Bee, qui sera mis à l’honneur, avec comme solistes Benjamin Carat au violoncelle, Ivo Nilsson au trombone et Ancuza Aprodu au piano ; c’est Franck Berthoux qui sera responsable du dispositif électronique GRAME.
L'Ensemble Orchestral ContemporainL’Ensemble Orchestral Contemporain, créé en 1992 et dirigé par Daniel Kawka, est constitué d’une quinzaine de musiciens qui s’attachent à promouvoir une expression sonore incarnée par l’instrumental pur, la mixité des sources (instrumentales et électroacoustiques), et la théâtralité. A son répertoire, on trouve aussi bien des « classiques » du XXe siècle que des œuvres récentes ou des créations. Cette formation est également caractérisée par un dialogue et un échange permanents établis avec les compositeurs, les chercheurs et les techniciens du GRAME, ainsi que par un « son » qui lui est propre.
Les musiciens interpréteront en création mondiale Squat d’Eryck Abecassis pour violoncelle, trombone, ensemble et électronique et Undercurrents pour violoncelle, ensemble et électronique de Jesper Nordin, un compositeur dont la musique est caractérisée par l’ouverture aux nouvelles technologies, ainsi que par l’influence des musiques folkloriques, rock et improvisées. Ils joueront également People/Time de Pierre Jodlowski pour percussions, piano, violoncelle, violon, trombone, clarinette et dispositif audiovisuel en temps réel, ainsi que Postcard d’Henry Fourès, pour quintette à cordes et piano.

La soirée qui se déroulera le samedi 17 mars à 20 h 30 à l’Amphithéâtre de l’Opéra national de Lyon sera quant à elle entièrement consacrée aux Percussions Claviers de Lyon. Jean Geoffroy aux percussions, les étudiants de la Classe de percussions du CNSMD de Lyon et Thierry Pécou au piano interpréteront Quelques lieux de Jean-François Estager, Tremendum de Thierry Pécou et 1 + 1 = 3 de Xu Yi lors du seul concert de ces Journées qui ne comportera pas la moindre électronique !

Denis Vyzant : Partitip, Cristal (c) C. Ganet
Enfin, du mercredi 14 au samedi 17 mars, vous pourrez venir voir et entendre l’installation sonore Des ondes et du silence, création pour plaques de verre sonores du compositeur Denys Vinzant, à l’Amphithéâtre de l’Opéra national de Lyon.

Denys Vinzant est né en 1955 à Grenoble. Il fait ses études musicales au CNR de Grenoble et au CNSMD de Paris, où il étudie la composition et la recherche électroacoustique avec Guy Reibel. Depuis 1985, il fait partie du collège permanent du GRAME. Son œuvre est caractérisée par une écriture précise et ciselée, basée sur des calculs réalisés par ordinateur. Avec ses installations, il nous propose de nouvelles mises en espace, de nouvelles architectures, qui transfigurent les lieux qu’elles habitent.

Le GRAME vous propose également deux concerts « hors Journées » :
Le mardi 6 mars à 16 h 30 au Théâtre du Parc d’Andrézieux-Bouthéon (Loire Rhône-Alpes, France), vous pourrez entendre, outre le Kammerconcert de György Ligeti et la Sinfonia de Benjamin Britten, Squat d’Eryck Abecassis et Undercurrents de Jesper Nordin, pièces qui seront rejouées lors de la soirée du vendredi 16 mars. De même, le samedi 10 mars à 17 h, au Centre Culturel Suédois de Paris, vous pourrez entendre les oeuvres de Tommy Zwedberg, Paul Bothen, Pierre-Alain Jaffrenou et Leili Tian dont la création officielle aura lieu le mercredi14 mars (voir cette date).

Si vous avez du mal à opérer un choix parmi ces propositions toutes plus séduisantes les unes que les autres, cliquez ici pour télécharger le programme détaillé des Journées GRAME 2007 au format PDF, avec les biographies des interprètes et des compositeurs. Vous pouvez également consulter le programme sur le site Internet du GRAME.

Bonne écoute !

Logo GRAME
Renseignements :
GRAME
9 Rue du Garet
BP 1185
F-69202 Lyon Cedex 01
France
Tel. : [00 33 (0) 4 72 07 37 00
Fax : [00 33 (0) 4 72 07 37 01
Courriel : grame@grame.fr

Voir les commentaires

GRAME : installation sonore « Musica Mobile 1 & 2 » de Pierre-Alain Jaffrenou le 22 février 2007 à Genève, Suisse

16 Février 2007, 10:22am

Publié par Vinciane Baudoux


Le jeudi 22 février 2007 de 16 h à 18 h, dans la salle 25 de la Haute Ecole d'Art et de Design à Genève (Suisse), le
GRAME vous invite à venir écouter assister à la présentation de Musica Mobile 1 & 2, environnement musical concertant et déconcertant pour huit haut-parleurs de Pierre-Alain Jaffrenou.

Au programme :

16 h : Présentation de l'installation sonore avec Pierre-Alain Jaffrennou
18 h : Musica Mobile 1 (Septième ciel) et Musica Mobile 2 (TesknockOut)
Une réalisation musicale GRAME.

Renseignements :

Domaine Arts Visuels
Boulevard Helvétique 9
CH-1205 Genève
Suisse
Tél. :[00 41] (0) 22 388 58 00

GRAME, centre national de création musicale
9 rue du Garet - BP 1185
F-69202 Lyon cedex 01
France
Tél. : [00 33] (0) 4 72 07 37 00
Fax : [00 33] (0) 4 72 07 37 01
Courriel : grame@grame.fr

Voir les commentaires