Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Une radio classique en 5.1 sur le Net !

25 Avril 2007, 20:55pm

Publié par Thierry Lequeux


Logo Radio ClassiqueOn ne pourra que féliciter la chaîne privée française Radio Classique - grande concurrente de France Musique – de croire au progrès et, mieux encore, d’y participer. En effet, cette chaîne mettra en ligne - dès ce vendredi 27 avril - une Webradio dénommée « Radio Classique HD » qui diffusera des morceaux en son multicanal 5.1. La chose est rendue possible grâce à l’utilisation du codec Surround mp3-SX développé par le Fraunhofer Institut également créateur du mp3. Pour bénéficier de ce son 5.1, il vous faudra disposer sur votre ordinateur du lecteur mp3 Surround disponible gratuitement, cela tant pour Windows que pour Mac. Une carte son à canaux multiples sera bien évidemment également requise. Retenons que cette Webradio reste compatible stéréo, un lecteur mp3 « de base » ne reconnaissant, à la lecture de ces fichiers, que la seule composante stéréo de base. A l'avenir, cette technologie développée par Zenon-Media permettra également la diffusion de concerts en direct avec un son 5.1. On est déjà impatient...
Thierry Lequeux.

Le lecteur MP3 Surround

Voir les commentaires

GMEM - Festival « Les Musiques » : vingt ans déjà !

24 Avril 2007, 15:10pm

Publié par Vinciane Baudoux


« Les Musiques », le festival international des musiques d’aujourd’hui organisé par le GMEM (Centre National de Création Musicale - Marseille), fêtera son vingtième anniversaire à Marseille, (Bouches-du-Rhône, France) du samedi 5 au mardi 22 mai 2007 dans un feu d’artifice de concerts, de spectacles, d’installations et de rencontres.
« Les Musiques », c’est une équipe qui depuis vingt ans, se consacre corps et âme à faire connaître les musiques d’aujourd’hui. Au départ, le festival était principalement destiné à diffuser les productions du GMEM, mais au fil des ans, sa mission s’est élargie pour brosser un panorama élargi de la musique contemporaine.
Cette année, ce sont plus de 80 œuvres, dont 15 créations, qui seront présentées au public. Elles seront interprétées par 47 solistes (musiciens, chanteurs, acteurs et danseurs), ainsi que par 11 ensembles et orchestres.
Même si Raphaël De Vivo, Directeur artistique du Festival, se défend de vouloir céder à toute nostalgie, un 20e anniversaire se devait de proposer un volet rétrospectif. Ainsi, aux côtés de compositeurs plus jeunes, le public des Musiques retrouvera cette année ceux qui ont fait les beaux jours du festival, comme Boulez, Ligeti, Lachenmann, ou encore les répétitifs américains Reich, Glass et Riley, …

Saint-Ferréol Waves (c) ZÜTRAFICDESIGNLe concert inaugural du festival aura lieu le mercredi 9 mai à 19 h 30 dans la rue Saint-Ferréol. Sous l’intitulé Saint-Ferréol Waves, Eryck Abécassis vous propose une œuvre qui mettra à contribution plus de 250 musiciens répartis sur un parcours de 450 m en plein air et munis d’un éventail d’instruments acoustiques et électroniques très variés. Le lien entre les groupes de musiciens sera tissé par la promenade de l’auditeur qui, entraîné par la vague sonore, se laissera aller à l’immersion douce…

Cette édition 2007 des Musiques se caractérise par un retour en force des œuvres pour cordes, avec ou sans partie électronique.
Deux concerts sont consacrés au quatuor à cordes, avec, le jeudi 10 mai à 19 h au Musée Cantini, le Quatuor Esteves Leonis, qui interprétera des œuvres des compositeurs hongrois György Ligeti, Béla Bartók et György Kurtag ; et le vendredi 11 mai à 19 h dans la Salle Seita de la Friche la Belle de Mai, le
Le Quatuor Diotima - (c) Guy VivienQuatuor Diotima, dont les musiciens joueront des œuvres pour quatuor à cordes et électronique d’Eryck Abécassis et Jonathan Harvey.
Le concert du dimanche 13 mai à 18 h 30 dans la Chapelle Puget sera dédié au violon, avec un florilège d’œuvres de compositeurs anciens et modernes allant de la Sonate n°3 en ut majeur de Jean-Sébastien Bach à la Toccatina d’Helmut Lachenmann, en passant par Franco Donati, James Dillon, Salvatore Sciarrino et John Cage.
Une semaine plus tard, soit le dimanche 20 mai même heure, même lieu, c’est l’alto qui sera mis à l’honneur, dans un répertoire exclusivement contemporain, avec des pièces de Sébastien Béranger, David Hudry - avec une création intitulée Verwandlung -, d’Emmanuel Nunes et de Luciano Bério.
Quant au violoncelle, il sera multiplié par huit - le nombre de musiciens du Cello Octet Conjunto Iberico - le mardi 15 mai à 21 h à la Chapelle Sainte-Catherine. Ces violoncellistes interpréteront trois oeuvres en création française : Nigredo de David Del Puerto, Arquitecturas de José-Maria Sanchez Verdu et Requiem for Adam de Thierry Riley, avec, en prime, la Symphony for eight de Philip Glass et la Messagesquisse de Pierre Boulez pour violoncelle solo et orchestre de violoncelles.

Le concert du mardi 15 mai à 19 h à l’Auditorium des archives et bibliothèques départementales sera quant à lui entièrement consacré à une alliance qui pourrait paraître antinomique, celle du clavecin et de la musique sur support ou sur ordinateur. Avec des pièces de François-Bernard Mâche, Graciane Finzi, György Ligeti, Luc Ferrari, Jean-Claude Risset et Stephen Montague. Avec Elisabeth Chojnacka au clavecin. A découvrir !
GamelanAutre curiosité, un concert consacré au gamelan, cet orchestre balinais traditionnel composé d’instruments percussifs mélodiques (gongs, métallophones, …). Particularité singulière du gamelan, l’accord est différent dans chaque village de Bali, qui possède donc « sa » propre échelle sonore. Le concert qui aura lieu le lundi 14 mai à 20 h à La Friche la Belle de Mai / La Cartonnerie est l’aboutissement d’un stage de six mois, au cours duquel 25 musiciens se sont familiarisés à la pratique du gamelan. Avec Andy Chaning, directeur musical ; Gaston Sylvestre, répétiteur ; et Madé Pujawati Hobart, danseuse balinaise.
Auparavant, vous aurez pu entendre l’Ensemble Amores dans des œuvres contemporaines pour percussion de Théo Loevende, Lou Harrisson, Steve Reich, Toru Takemitsu, John Cage, Iannis Xenakis, et de l’Ensemble lui-même ; mais également l’Ensemble Symblêma dans Ionisation d’Edgar Varèse (dans une transcription de Georges Bœuf pour 6 percussionnistes) et Six chants pour la Terre du même Georges Bœuf pour percussion, échantillonneur et bande.

Retenez également, le samedi 19 mai à 20 h à la fondation Camargo à Cassis, le concert « Face à la mer », consacré aux musiques spatialisées. Lors de cette soirée, toutes les pièces - instrumentales, mixtes ou électroacoustiques - seront diffusées via un système de haut-parleurs positionné autour du public, dans un amphithéâtre en pierres situé face à la mer... Soirée Zen en perspective !
Avec l’Ensemble Polychronies sous la direction de Laurent Melin, Joël Versavaud aux saxophones et Frédéric Daumas au vibraphone. Au programme, des pièces de Jean-Louis Clot, Patrick Portella, François Rossé, Edison Denisov, Jean-Luc Therminarias et Katharina Rosenberger.

Le lundi 21 mai et le mardi 22 mai, le multimédia sera à l’honneur avec Deux songes de Maeterlinck d’après Bruegel de Jean-Baptiste Barrière, un spectacle pour un comédien préenregistré (Bruno Raffaelli), une flûtiste (Camilla Hoitenga), un dispositif électronique et de la vidéo, inspiré par Les aveugles et Le massacre des innocents de Maeterlinck, qui se réfère lui-même à Bruegel. Détail technique : le spectacle sera diffusé en 5.1 pour le son, et en vidéo panoramique sur trois écrans en face et autour du public en ce qui concerne l’image.

Susan Buirge - chorégraphie (c) Gilles AbeggLa danse ne sera pas oubliée, avec par exemple, le vendredi 11 mai à 21 h à la Friche la Belle de Mai / La Cartonnerie, deux chorégraphies de Susan Buirge sur des musiques de Jonathan Harvey, A l’abri des vents, œuvre électronique préenregistrée inspirée du Stabat Mater de Palestrina, et At a cloud gathering pour percussion et électronique en direct. Dans ces chorégraphies inspirées de leur intérêt commun pour la culture tibétaine, les artistes ont voulu placer danse et musique sur le même plan.

Octuor n° 3Vous découvrirez également une installation sonore, Octuor n°3 pour Room V, qui a pour base une composition musicale au sens classique du terme. Ainsi, le samedi 5 mai à 17 h dans la Galerie District, les musiciens de l’Ensemble Polychronies interpréteront Octuor n°3 pour 8 instruments de Katharina Rosenberger. Dans l’installation sonore qui sera audible du samedi 5 au mardi 22 mai dans la Galerie, le visiteur entendra l’œuvre enregistrée au travers d’un casque. En fonction de ses gestes et de ses déplacements, il sera invité à pénétrer physiquement dans le son, ses mouvements intervenant sur le déroulement spatio-temporel de la musique.
Toujours dans ce registre « hybride », ne manquez pas Play in C de Cécile Guigny, un concert interactif basé sur In C de Thierry Riley, pièce fondatrice de la musique répétitive américaine qui repose sur une suite de 53 cellules musicales en do majeur - d’où son titre - que chaque musicien reproduit un certain nombre de fois avant de passer à la suivante. Ici, la pièce est proposée dans une version interactive qui s’appuie sur les nouvelles technologies.

Les organisateurs des Musiques vous proposent également trois conférences / démonstrations sur le thème de la musique et l’informatique. Le lundi 14 mai à 15 h, Pascal Balthazar et Mathieu Chamagne vous parleront de l’environnement audionumérique Z, ainsi que des interfaces gestuelles et des modèles physiques développés par le GMEA (Centre National de Création Musicale - Albi). Le mardi 15 mai à 15 h, Charles Bascou, assistant de recherche et de développement au GMEM, présentera des axes de recherches et d’outils dans le domaine de la synthèse d’espaces sonores. Enfin, le mercredi 16 mai à 15 h, Nicolas Donin et Fabrice Guedy, de l’IRCAM, présenteront deux CD-ROM issus du projet Musique Lab 2 consacrés à l’analyse musicale de deux œuvres d’Anton Webern et de Philippe Leroux.
L’entrée à ces trois conférences est libre, alors profitez-en ; elles se dérouleront dans l’atelier studio du GMEM. Vous en trouverez le descriptif détaillé sur le site Internet du GMEM.
A noter aussi, deux conférences à la Bibliothèque de l’Alcazar (Bibliothèque de Marseille à vocation régionale). La première, le mercredi 9 mai à 17 h, portera sur le cabaret sous toutes ses formes ; la seconde, le mardi 15 mai à 17 h, sur le théâtre musical de Georges Aperghis, dont le spectacle Entre chien et loup sera donné le mercredi 16 mai à 21 h à la Friche la Belle de Mai.

Enfin, sachez que le concert de clôture de ces Musiques 2007 aura lieu le mardi 22 mai à 21 h à la Friche la Belle de Mai / La Cartonnerie. Il mettra en exergue l’orchestre, élément fondamental, sinon fondateur, de la musique occidentale moderne. A cette occasion, l’Orchestre régional de Cannes interprètera des œuvres des compositeurs français Henri Dutilleux, Gérard Grisey et Georges Bœuf.

Renseignements :
GMEM
15 rue de Cassis
F-13008 Marseille
France
Tél. : [00 33] (0) 4 96 20 60 10
Fax : [00 33] (0) 4 96 20 60 19
Courriel : gmem@gmem.org
Lieux :
A Marseille :
Friche la Belle de Mai, 41 rue Jobin
Chapelle Puget, 2 rue de la Charité
Musée Cantini, 19 rue Grignan
Auditorium des archives et bibliothèques départementales, 18-20 rue Mirès
Chapelle Sainte Catherine, Esplanade de la Tourette
Alcazar (Bibliothèque de Marseille à vocation régionale), 58 cours Belsunce
Galerie District, 20 rue Saint Antoine
Atelier studio du GMEM, 15 rue de Cassis
A Cassis :
Fondation Camargo, 1 avenue Jermini, F-13260 Cassis, Bouches-du-Rhône, France.

Cliquez sur le lien suivant pour consulter le programme des Musiques 2007 en ligne.
Cliquez sur le lien suivant pour télécharger le programme au format PDF.

Voir les commentaires