Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

IRCAM : Stage « Premiers pas avec Mac/MSP » du 21 au 26 avril 2008 à Paris, France

14 Avril 2008, 17:19pm

Publié par Vinciane Baudoux

Logo IRCAM
L’IRCAM vous propose un stage intensif de six jours « Premiers pas avec Max/MSP » du lundi 21 au samedi 26 avril 2008 dans ses locaux à Paris, en France.

Après une introduction à l’utilisation d’un environnement graphique de programmation dans le cadre d’une activité interactive, les participants s’initient au traitement du signal dans Max/MSP et au processus de traitement et d’analyse.

Pré-requis : maîtrise de la manipulation informatique sur Macintosh (OS X), d’un séquenceur logiciel de type ProTools ou LogicAudio et d’un éditeur de sons de type Peak.

Programme :

Lundi et mardi : introduction à l’utilisation d’un environnement graphique de programmation dans le cadre d’une activité interactive

    * aperçu de l’histoire du logiciel,
    * prise en main de l’environnement Max,
    * introduction à la norme MIDI,
    * processus aléatoires, générativité,
    * gestion du flux de l’information, stockage de l’information.

Mercredi et jeudi : initiation au traitement du signal dans Max/MSP

    * synthèse additive,
    * synthèse par modulation (fréquence, amplitude),
    * lecture d’échantillons,
    * lecture de fichiers sons (« direct-to-disk »),
    * synthèse granulaire.

Vendredi et samedi : processus de traitement et d’analyse

    * traitements sonores (lignes à retard, transposition, réverbération...),

    * filtrage numérique,
    * analyse du signal en temps réel : amplitude, hauteur, spectre, ...
    * optimisation des performances des « patches » (routage dynamique, contrôle de l’utilisation processeur...),
    * séquençage de l’information.

Modalités d’évaluation

Au fur et à mesure des apports de connaissances et de l’assimilation des savoir-faire, les stagiaires réalisent des exercices et des « patches » synthétisant les apprentissages et permettant de vérifier les acquisitions en continu. L’évaluation se double d’un bilan de fin de stage qui permet à chaque stagiaire de se situer dans son projet personnel de formation.

Compétences acquises à l’issue du stage : les participants seront en mesure d’évaluer les besoins et les applications nécessaires au montage d’un projet artistique, et ils seront capables d’élaborer des « patches » simples (lecture et enregistrement d’échantillons, traitement de la voix ou d’un
boôite Max/MSPe source instrumentale en temps réel, construction d’une application modulaire simple).

Plus d’infos sur Max/MSP
Télécharger le formulaire d’inscription

Renseignements et lieu :
IRCAM
1, place Igor Stravinsky,
F-75004 Paris
France
Courriel : info-pedagogie@ircam.fr
Tél. : Natacha Moënne-Loccoz [00 33] (0) 1 44 78 48 17
Métro : Hôtel de Ville, Rambuteau, Châtelet, Les Halles

Horaires :
Du lundi 21 au samedi 26 avril 2008 de 10 h à 13 h et de 14 h 30 à 17 h 30

Tarifs :
Normal : 1500 € HT ; organisme membre du Forum IRCAM : 1000 € HT + TVA 19,6% ; Individuel membre du Forum IRCAM : 500 €

Voir les commentaires

5e Festival Octopus des inventeurs d’instruments du 16 avril au 2 mai 2008 à Paris, France

14 Avril 2008, 16:35pm

Publié par Vinciane Baudoux

Logo 5e festival Octopus
Tract 5e festival OctopusA partir de ce mercredi 16 avril 2008, Octopus, le journal en ligne des musiques libres et inventives (www.octopus-enligne.com) présentera à Paris la 5e édition de son festival des inventeurs d’instruments.

Au programme, des installations sonores (du mercredi 16 au vendredi 25 avril, et du jeudi 24 au mardi 29 avril), une rencontre (le vendredi 18 avril) et deux concerts (les vendredis 25 avril et 2 mai).

Les « inventeurs d’instruments » n’appartiennent à aucun courant musical précis ; ils composent cependant une « famille » évolutive et éclectique : celles de ceux qui, non content de jouer ou de composer de la musique, décident de sauter le pas en concevant eux-mêmes leurs propres instruments.

Cette année encore, Octopus mettra donc à l’honneur les inventeurs d’instruments et autres sculpteurs de sons.

Si les éditions précédentes se sont déroulées au Point Ephémère, ce lieu se voit complété cette année par la Maison des Métallos ; ce, dans le cadre de son cycle « Bruits de fond »,  dédié à toutes les formes de musiques expérimentales.

Le stahlquartettPlus que les concerts proprement dits - lesquels, s’ils présentent des inventions certes étonnantes en matière de « lutherie expérimentale », comme les « Stahlcellos » (« violoncelles de fer ») du Stahlquartett qui nous vient d’outre-rhin, et dont le son ressemble curieusement à celui de l’harmonica de verre (photo (c) Sthalquartett ; concert le vendredi 2 mai à 20 h 30 à la Maison des Métallos), n’ont que peu de rapports avec les musiques électroniques ou électroacoustiques -, ce sont les installations sonores qui seront susceptibles de vous intéresser. Voici donc notre sélection :

Du mercredi 16 au vendredi 25 avril au Point Ephémère :

« Des oreilles pour voir » de Stéphane Kozik (Belgique), un parcours sensoriel dans lequel les visiteurs distinguent le trajet de leurs pas par l’écoute, grâce à un système de capteurs et d’un casque sans fil.
Ici, chacun peut, au fil de ses pas, se construire son propre cinéma pour l’oreille. Les diverses ambiances sonores sont liées à la texture du tapis de sol : mou ou dur, lisse ou granuleux…

« Au bureau des raccourcis » de Nicolas Bralet (France), une expérience de streaming audio pour le moins originale : un bureau d’écolier donne corps à des fenêtres sonores situées en différents lieux de notre planète.
Pendant deux ans, Nicolas Bralet a travaillé avec le laboratoire de recherche en art audio Sonus Locus, avec lequel il a mis au point un dispositif permettant d’expérimenter une écoute à distance de streams (flux audio) provenant de différents points du globe : des microphones reliés à des ordinateurs connectés à Internet délivrent en temps réel le flux audio de leur environnement immédiat… une mosaïque sonore variée.

Du jeudi 24 au mardi 29 avril à la Maison des Métallos :

L'installation sonore PauseDans « Pause » de Lynn Pook (Allemagne) et Julien Clauss (France), cinq hamacs équipés de 70 haut-parleurs donnent à sentir et à écouter des vibrations circuler sur le corps, dans une installation qui mêle le toucher et l’écoute.
En s’allongeant sur un des hamacs, le visiteur se connecte à un système audio tactile autonome. Muni de bouchons d’oreilles, il perçoit alors de fines vibrations localisées qui se déplacent sur sa peau, en même temps qu’il les entend comme provenant de la surface ou de l’intérieur de son propre corps…

Enfin, le vendredi 18 avril à 19 h au Point Ephémère, les organisateurs vous proposent une rencontre avec Rémi Dury, l’agence Patrick Jouin et le Laboratoire Supelec, qui ont conçu en collaboration un nouvel instrument de musique électronique - qui ne possède pas encore de nom - conçu tant pour le studio que pour les arts de la scène : théâtre, musique, danse, VJ-ing, cirque, …
Avec cette nouvelle interface de commande, le musicien actionne en temps réel, via des capteurs placés sous chacun de ses doigts, un nombre important de paramètres (bien supérieur au nombre de ceux accessibles en MIDI), qui lui permettent de piloter divers logiciels, modules de génération sonore, etc., de façon beaucoup plus ergonomique et plus intuitive qu’avec un clavier d’ordinateur.  A suivre…

Renseignements :
Octopus / Association hyacinthe
61, rue Georges Lardennois
F-75019 Paris
France
Tél. : [00 33] (0) 1 42 45 15 50
Web : www.octopus-enligne.com
Courriel : s.musnier@octopus-enligne.com

Lieux :

Point Ephémère

200 Quai de Valmy
F-75010 Paris
France
Métro : Jaurès et Louis Blanc

Maison des Métallos
94 Rue Jean-Pierre Timbaud
F-75011 Paris
France
Métro : Couronnes et Parmentier

Voir les commentaires