Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Festival « Brûlure des langues IX » du 4 au 6 décembre 2008 à Paris

4 Décembre 2008, 14:19pm

Publié par Vinciane Baudoux

Affiche festival Brûlure de Kangues IXLa IXe édition du festival « Brûlure des langues » de la revue Licences revient au Lavoir Moderne Parisien (Paris, France) du jeudi 4 au samedi 6 décembre 2008. Cette année, un hommage sera rendu au compositeur allemand Karlheinz Stockhausen.
Durant ces trois soirées, vous découvrirez des œuvres de musique concrète et acousmatique, de la musique mixte et improvisée et du cinéma expérimental.

Au programme :

Jeudi 4 décembre

A 20 h : Drohne, pièce mixte pour violoncelle et feedback guitare de Robert Engelbrecht.
A 20 h 35 : Hommage à Karlheinz Stockhausen 
- Maria Aloupi et Andreas Diktypopoulos : Die Welt ist alles (In memoriam Karlheinz Stockhausen) pour voix de basse et bande stéréo ; voix : Nicholas Isherwood. Eduardo Polonio : Discontent pour voix de basse et électroacoustique ; voix : Nicholas Isherwood.  David Felder : Sa’arah pour voix de basse et musique électroacoustique musique mixte ; avec Nicholas Isherwood, voix. Gérard Pape : Licht und Klang (In memoriam Karlheinz Stockhausen) pour voix de basse, bande 8 pistes et vidéo.
A 21 h 35 : Karlheinz Stockhausen : Capricorn
A 22 h 15 : Musique concrète et acousmatique - Dante Tanzi : Double miroir (création) ; Rodolph Boutanquoi : La machine à broyer les petites filles ; Stefano Trevisi : Nel vuoto cristallo ; Isabel Trocellier : Invocation du trait ; Delphine Dupré : Art’s Heart, Heart’s Art ; Guillaume Hermen : Kompozice pro M. Ponc (création) - avec Géraldine Keller, voix - Sylvan Darrifourcq, batterie ; Sophie Gaudin, clarinette basse ; Lucie Guardos, claquettes - ; Bruno Capelle : De sources sûres (création).

Vendredi 5 décembre

A 19 h 15 : Culture gestuelle et musique électroacoustique avec Denis Tricot et Éric Cordier.
A 20 h 15 : Hommage à Karlheinz Stockhausen avec la diffusion de sa pièce Gesang der Jüngliche et la création française de Cosmic Pulses.
A 21 h 15 : Hommage à Jean-Claude Eloy, qui projettera lui-même sa pièce électroacoustique Shânti (sous réserve).

Samedi 6 décembre

A 18 h : Acousmatique et vidéo - Jacques Lejeune : Le Cantique des cantiques ; Manu Larsen (vidéo), Viktor Furiani (vidéo) et Frédéric Kahn (musique) : Terrain vague - Nuit urbaine.
A 20 h : Nelki 1 à 4 pour bols chantants en cristal de roche, création de Frédéric Nogray.
A 21 h 15 : Musique concrète du monde entier.
A 22 h 15 : Musique concrète et acousmatique avec Bernard Bonnier et Alireza Mashayekhi.
A 23 h : Acousmatique et vidéo - Nadir (Éric Cordier et Jean-Luc Guionnet) : Chants nus ; Maïté Oliver : Focus ; Lieutenant Caramel : Silence…submarine (création) ; et Alexandre Yterce : Hallucinations.

Les œuvres seront interprétées par Philippe Blanchard, Éric Cordier, Jean-Claude Eloy, Jacques Lejeune, Gérard Pape et Alexandre Yterce.

Télécharger le programme détaillé du festival.

Renseignements et réservations :
LICENCES
Florence Gonot

8, rue de Nesle
F-75006 Paris
France
Tél : [00 33] (0) 603 70 38 28
Courriel : licences@revuelicences.com
Internet : www.revuelicences.com

Lieu :
Lavoir Moderne Parisien
20/35, rue Léon
F-75018 Paris
France

Voir les commentaires

CDMC - colloque « Musique et complexité » du 9 au 11 décembre 2008

4 Décembre 2008, 12:37pm

Publié par Vinciane Baudoux

Affiche coloque Musique et complexité Le CDMC (Centre de documentation de la musique contemporaine) vous propose du mardi 9 au jeudi 11 décembre 2008 un colloque intitulé « Musique et complexité » autour du philosophe Edgar Morin et du compositeur Jean-Claude Risset.
 
Cette rencontre, qui est organisée sous la responsabilité de Nicolas Darbon avec le concours technique de La Muse en Circuit, s’articule autour de la « complexité à l’œuvre » : la méthode, la pensée complexe… et de la « complexité de l’œuvre » : l’objet musical, dérivant de l’une vers l’autre.

La dernière journée investira le son composé et le maillage des instances productive et perceptive. Elle sera consacrée à Jean-Claude Risset à l’occasion de son 70e anniversaire. Les pionniers de la synthèse sonore et de l’informatique musicale seront présents ou leurs textes seront lus.

A noter un double événement : un film projeté en avant-première, décrivant la genèse d’une œuvre du compositeur et un concert « Carte blanche à Jean-Claude Risset » avec la création française de la nouvelle version de Stria pour ordinateur de John Chowning, ainsi qu’une sélection d’œuvres sur support et mixtes.

Rapprochement des sciences de la complexité avec la musicologie, rencontres interdisciplinaires – neurobiologie, anthropologie, musique, peinture, … – avec des personnalités prestigieuses venues d’horizons variés – de la Multiversidad Real Mundo Edgar Morin (Mexique) au Collège de France –, ce colloque se veut un moment de convivialité, d’échange et de discussion.
Programme :
 
Mardi 9 décembre

Edgar Morin - photo (c) Caroline Cuello

A 9 h 30 : Accueil et présentation par Laure Marcel-Berlioz et Nicolas Darbon.
Séance inaugurale : Musique et Complexité
A 10 h : Edgar Morin, chercheur au CNRS : « L’indicible ou l’ineffable complexité ».
A 11 h : Pause musicale - Claude Cadoz : Gaea (2007) pour bande 4 pistes.
A 11 h 15 : Jean-Claude Risset, compositeur et chercheur au CNRS-Lma Marseille : « Musique, son : complexité en soi ? Complexité en nous ? »

Approche épistémologique et esthétique

A 14 h 30 : Costin Miereanu, compositeur et chercheur au CNRS-Ideat Paris1 : « Topologies de la forme complexe et accidentée »
A 15 h : Michel Blay, philosophie des sciences, chercheur au CNRS-Syrte, Ens : « La complexité entre science et idéologie. Questions de méthode ? »
A 15 h 30 : Débat.
A 16 h : Pause.

Approche neuro-esthétique et peinture

A 16 h 15 : Jean-Pierre Changeux, neurobiologiste, Institut Pasteur, Collège de France, Académie des Sciences : « Pour une neuro-esthétique. Un retour sur “Le cerveau et l'évènement” de 1972 avec Edgar Morin ».
A 16 h 45 : Jacques Mandelbrojt, peintre, physicien, Université de Provence, Mim : « La complexité dans les arts plastiques et dans les sciences ».
A 17 h 15 : Débat.

A 17 h 45 : Pause musicale : Mutations (1971) - Film d’animation de Lillian Schwartz. Musique de synthèse de Jean-Claude Risset (1969).

Approche analytique

A 18 h : Mihu Iliescu, compositeur, musicologue, Paris : « Les musiques formelles de Xenakis : complexité de l’échafaudage théorique et simplicité du geste démiurgique ».
A 18 h 30 : Rosa Inieta Masmano, musicologue, Université de Valence (Espagne) : « Le rapport entre la pensée complexe d’Edgar Morin et l’intuition shenkerienne : le système tonal. »
A 19 h : Débat
 
Mercredi 10 décembre

Approche anthropologique
A 9 h : Ana Sanchez, philosophe des sciences, Université. de Valence (Espagne), Muliversidad Mundo Real Edgar Morin (Hermosillo, Mexique) :« La dialogique du féminin et du masculin en musique ».
A 9 h 30 : Betty Lefevre, Staps Rouen, CETAPS : « Anthropologie du sensible et complexité ».
A 10 h : Nicolas Darbon, musicologue, chercheur associé au CNRS-Ideat Paris 1, CADEG (Université des Antilles-Guyane) :
« Les musiques “actuelles” au regard d’une anthropologie du “contemporain” ».
A 10 h 30 : André-Marie Despringre, ethnomusicologue, Université des Antilles-Guyane, CADEG, Paris 4, CNRS-Lacito : « L’interdisciplinarité dans la modélisation du chant traditionnel comme système complexe ».
A 11 h : Débat
avec Georges Balandier, anthropologue, Paris 4 Sorbonne, EHESS.

Approche sémiotique et herméneutique

A 14 h 30 : Christine Esclapez, musicologue, Université de Provence, Lesa : « De Schloezer à Goethe : la notion de système organique dans la réflexion esthétique musicale ».
A 15 h : Joseph-François Kremer, compositeur, Conservatoire d’Antony, Université de Caracas (Vénézuela) : « Le compositeur et les stratégies de l'écriture. La problématique du conscient et de l’inconscient compositionnel ».
A 15 h 30 : Débat.
A 15 h 45 : Pause.

L’ouverture poïétique

A 16 h : Sophie Stévance, musicologue, Université de Montréal (conférence enregistrée) : « La musique conceptuelle de Marcel Duchamp comme complexe autopoïétique ».
A 16 h 15 : Pierre Albert Castanet, compositeur, musicologue, Université de Rouen, Grhis, CNSMD de Paris : « Sa Majesté le Hasard au royaume de la Musique dans la deuxième moitié du XXe siècle ».
A 16 h 45 : Williams Montesinos, compositeur, chercheur associé au CNRS-Ideat, Responsable RECA-AL France-Venezuela : « L’invariant métatonal ou le creuset du faire sonopoïétique ».
A 17 h 15 : Débat.
A 17 h 30 : Pause.

Complexité du son perception et composition (1)

A 17 h 45 : Laurent Vergnon, GRAP, Groupe de Recherche Alzheimer Presbyacousie, ancien chef de service ORL : « Complexité du son, perception et entendement ».
A 18 h 15 : Vincent Tiffon, musicologue, Université de Lille 3
« L’œuvre de Jean-Claude Risset : une expérience de médiologie musicale ».
A 18 h 45 : John Chowning, compositeur, Stanford University (États-Unis, lecture par le modérateur) : Texte en hommage à Jean-Claude Risset.
A 18 h 50 : Débat.

 
Jeudi 11 décembre

Information et perception
A 9 h : Geoffroy Drouin, compositeur, doctorant à l’EHESS : « La notion d'émergence en musique ».
A 9 h 30 : Jean-Paul Delahayes, mathématicien, informaticien, Université des Sciences et Technologies de Lille, LIFL : « La complexité comme incompressibilité ? ».
A 10 h : Fabien Lévy, compositeur, Université de Columbia (Etats-Unis, conférence enregistrée) : Texte en hommage à Jean-Claude Risset.
A 10 h 15 : Débat.

Jean-Claude Risset - photo (c) Rozenn Risset 2000

Complexité du son et composition (2)
A 10 h 30 : Gerald Bennett, Compositeur, chercheur, Hochschule für Musik de Zurich- Suisse : « D’où vient la complexité en musique ? ».
A 11 h : Jon Appleton, Compositeur, chercheur, DartmouthCollege (États-Unis) : « La simplicité de la nouvelle complexité ».
A 11 h 30 : Débat.
Deux œuvres « complexes » ?
A 14 h 30 : Olivier Baudouin, doctorant Paris 4 Sorbonne : « Stria de John Chowning : la complexité programmée ».
A 15 h : Olivier Meston, compositeur, informaticien, Université de Rouen : « Schèmes : une trace de la richesse de l’écriture orchestrale de Jean-Claude Risset ».
A 15 h 30 : Film (avant-première) Schèmes - Genèse de l'œuvre de Jean-Claude Risset, réalisation Olivier Meston.
A 16 h 30 : Table ronde « Musique et complexité ».
Avec Olivier Baudouin, Olivier Meston et d’autres intervenants.
Max Matthews, informatique musicale, Bell Laboratories et Stanford University (lecture par le modérateur) : Texte en hommage à Jean-Claude Risset.

A 18 h : Concert - Carte blanche à Jean-Claude Risset

Gerald Bennett : Un Madrigal gentile (2007) pour support 4 pistes.
Jean-Claude Risset : Attracteurs étranges (1988) pour clarinette et support 4 pistes.
Dominique Clément, clarinette
Jon Appleton : Stereopticon (1972) pour support 2 pistes.
Tristan Murail : Attracteurs étranges (1992) pour violoncelle seul ; avec Christophe Roy, violoncelle.
John Chowning : Stria (1977) Musique de synthèse pour support 4 pistes.
Jean-Claude Risset : Oscura (2005) pour soprano et sons fixés sur support sur le poème Noche oscura de San Juan de la Cruz ; avec Laure Chauvris, soprano.

Renseignements et lieu :
CDMC - Centre de documentation de la musique contemporaine

16, place de la Fontaine aux Lions
F-75019 Paris
France
Tél. : [00 33] (0) 1 47 15 49 86
Fax : [00 33] (0) 1 47 15 49 89
Courriel : cdmc@cdmc.asso.fr
Internet : http://www.cdmc.asso.fr

Voir les commentaires