Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

37e Festival Synthèse Bourges à Bourges (Cher, France) du vendredi 1er au dimanche 10 juin 2007

24 Mai 2007, 11:29am

Publié par Vinciane Baudoux


Dépliant Synthèse 2007L’IMEB (Institut International de Musique Electroacoustique Bourges) vous propose pour la 37e fois déjà son festival « Synthèse-Bourges », qui se déroulera du vendredi 1er au dimanche 10 juin 2007 à Bourges (Cher, France).
Le festival Synthèse est l’un des plus importants et des plus anciens exclusivement dédiés à la musique électroacoustique. Il sera, comme l’année dernière, divisé en deux volets : de 10 h à 19 h, bien qu’ouvertes à tous, les « Journées » seront plus particulièrement destinées aux professionnels avec, de 10 h à 12 h les Co-incidences, des conférences variées sur la musique électroacoustique ; et à 17 h et à 18 h, les concerts
Actualités Internationales.
Le soir à 20 h 45 et à 22 h 30, les « Vesprées » proposeront quant à elles des concerts « tout public ». Ainsi, le vendredi 1er juin, au Théâtre Jacques Cœur (TJC), lors de la soirée d’ouverture, vous entendrez l’opéra multimédia Itinéraire du sel de Miguel Azguime. Autre « Vesprée » le mercredi 6 juin à 22 h 30 au TJC avec deux spectacles musicaux en création mondiale : Tous les sons sont des merveilles, musique et images de Pierre Boeswillwald ; et Les archers du silence, un spectacle musical de Françoise Barrière - par ailleurs co-directrice artistique avec Christian Clozier du festival Synthèse -, sur des images vidéos de Clarisse Clozier.

Max MatthewsUn moment fort de ces journées sera certainem
ent l’hommage rendu à Max Matthews, inventeur en 1957 de Music 1, le tout premier logiciel d’informatique musicale. Ce tribut prendra la forme, le mercredi 6 juin à 14 h 30, d’une Co-incidence intitulée Early History of Computer Music at Bell Telephone Laboratory and the Development of the computer as for Real-time Performance et, le vendredi 8 juin à 20 h 45, d’un concert qui comportera, à côté de pièces d’autres compositeurs, une création du Maître lui-même, Swansong filtered with a French 6th C chord.

La compositrice Beatriz Ferreyra, qui a quitté l’Ar
gentine pour venir s’établir en France en 1962, sera elle aussi mise à l’honneur, puisqu’elle animera une Co-incidence le vendredi 8 juin à 14 h 30 au TJC, dans la foulée du concert miroir qui lui sera consacré le jeudi 7 juin à 20 h 45 à la Maison de la Culture. Au programme : La baballe du chien-chien à la mémère, Jazz’t for Miles, Cantos de antes et Viviencias.

Parmi les 14 Co-incidences programmées, outre celles déjà mentionnées plus haut, nous avons relevé, le dimanche 3 juin à 10 h au TJC, une conférence donnée par Xiaofu Zhang et intitulée La musique
électroacoustique en Chine - introduction idéale au concert « Chine » qui se déroulera le même soir à 18 h dans l’Auditorium de l’Ecole de Musique (AEM), avec des pièces de sept compositeurs chinois en création française.
La Pologne sera quant à elle au programme de la Co-incidence 50 années polonaises, qui sera animée par Marek Choloniewski le dimanche 3 juin à 14 h 30 au TJC ; ceci, en écho à deux concerts donnés le samedi 2 juin : tout d’abord, à 18 h à l’AEM, « Compendium Pologne - 50 années polonaises », avec des pièces composées entre 1959 (Etude pour un seul coup de cymbale de Wlodzimierz Kotonski) et 2005 (Physical modelling de Marek Choloniewski, création française) ; ensuite, à 22 h 45, le concert Electromania, durant lequel la violoniste Anna Zielinska interprètera ses propres pièces mixtes et celles d’autres compositeurs polonais, le tout en création française.
Enfin, le mardi 5 juin à 14 h 30, Francis Dhomont, dont vous aurez pu entendre le lundi 4 juin à 20 h 45 au TJC la pièce Première traces du Choucas lors du concert Electroac 3, reviendra
sur son oeuvre lors d’une Co-incidence intitulée Hypothèses sur un parcours personnel.

Une des originalités de Synthèse est le concept d’« Œuvre ouverte » : les compositeurs de tous pays sont invités, spécialement pour le festival, à composer une œuvre sur un thème particulier. Ces pièces seront diffusées dans le cadre d'une écoute permanente lors de Synthèse 2007. Les auditeurs établiront leurs appréciations et leurs préférences. Sur cette base, les organisateurs distingueront une vingtaine de pièces ; celles-ci seront programmées lors de deux concerts de la série « Actualités Internationales » pendant le festival Synthèse 2008.
La MélancolieLe thème choisi pour cette année 2007 est la Mélancolie. Parmi les nombreuses
justifications de l’existence de la musique au fil des siècles, une constante a été que la musique apporterait une consolation à la mélancolie. Les organisateurs de Synthèse suggèrent d’inverser cet ordre et qu’ainsi, ce soit la mélancolie qui nous console de la musique, ou du moins qu’elle l’inspire, non sans nostalgie…
Ce thème a été plébiscité, puisque ce ne sont pas moins de 119 musiques de 120 compositeurs issus de 26 pays qui ont été proposées pour cette édition ! Une sélection de ces œuvres sera présentées lors d’un concert panorama le dimanche 10 juin de 10 h 30 à 16 h à la Friche Culturelle Antre-Peaux.

Quant aux 30 pièces (dont 10 de compositeurs français et une d’un compositeur belge, Il pleut sous le piano de Joris De Laet) retenues par les auditeurs de l’Œuvre ouverte 2006, dont le thème était l’Eau, elles seront données en concert le jeudi 7 juin 2007 à 14 h 30 à l’AEM. Vous pouvez consulter ici la liste complète de ces œuvres.

Quant aux œuvres primées aux Concours Synthèse 2006, vous entendrez certaines d’entre elles lors de 3 concerts, le samedi 2 juin à 17 h à l’AEM (avec notamment Time and Money de Pierre Jodlowski), le dimanche 3 juin à 20 h 45 au TJC et enfin, en ce qui concerne le degré « Résidence
», réservé aux compositeurs âgés de 18 à 25 ans, le mercredi 6 juin à 17 h à l’AEM, avec en particulier Le complexe de Swinburne du jeune Français Stéphane Bissières.

Cette Synthèse 2007 comprend également quelques « ovnis », comme le Concert méta-graphique de Serge de Laubier le vendredi 8 juin à 22 h 30 au Petit théâtre de la Maison de la Culture, l’occasion de (re)découvrir le Méta instrument et son concepteur (voir notre article). Ou comme ce concert exclusivement consacré à la musique mixte pour piano le samedi 9 juin à 20 h 45, avec Ciro Longobardi au piano et Agostino Di Scipio à l’électronique en direct, dans des œuvres de Luigi Nono, Giacinto Scelsi, Nicola Sani, Franco Evangelisti, Agostino Di Scipio, Roberto Pugliese et Karlheinz Stockhausen… cherchez
l’erreur !

Mais Synthèse, c’est aussi de la musique électroacoustique « pure » (la série Electroac), ainsi que deux concerts consacrés aux créations de la CIME (Confédération Internationale de Musique Electroacoustique), qui présentent cette année des oeuvres de compositeurs de Grèce, d’Argentine, d’Espagne, d’Italie, du Portugal et de Tchéquie pour l’un (le dimanche 3 juin à 17 h à l’AEM), de Suède, de Russie, de Pologne, de Norvège et d’Espagne pour l’autre (le lundi 4 juin à 17 h à l’AEM).

Pour ceux d’entre vous qui avaient l’habitude de venir écouter chaque année des compositeurs belges, français et suisses lors des concerts de la CIME, sachez que leur absence cette année s’explique par l’étroit créneau horaire qui leur est imparti, ceci limitant nécessairement le nombre de compositeurs pouvant être inclus dans la programmation, qui s’est effectuée dans l’ordre de réception des œuvres proposées.
En effet, l’extraordinaire richesse du programme de cette 37e édition de Synthèse a contraint les organisateurs à limiter à 2 heures le temps réservé à la CIME ; ce, au profit d’autres concerts tout aussi passionnants…
Impossible de tout vous détailler ici ; le programme détaillé et la liste des lieux du festival sont bien entendu disponibles sur le site Internet de l’IMEB.


Enfin, sachez que notre collaborateur Fabrizio Rota se rendra sur place à Bourges pour rendre compte en détails des aspects tant esthétiques que techniques de cette Synthèse 2007 dans un reportage à paraître dans le prochain numéro (n° 233) de notre revue Les Cahiers de l’ACME, qui sera envoyé début juillet 2007 à tous nos membres en ordre de cotisation.
En attendant et pour vous plonger déjà dans l’ambiance, n’hésitez pas à relire le reportage de Paul Snaps « Reflets du Festival Synthèse 2006 Bo
urges » publié en septembre 2006 dans notre n° 229… et bon festival !

Logo IMEBRenseignements :
IMEB (Institut International de Musique Electroacoustique Bourges)
Place André Malraux BP 39
F-18001 Bourges Cedex
France
Tél. : [00 33] (0) 2 48 20 41 87
Fax : [00 33] (0) 2 48 20 45 51
Courriel : administration@ime-bourges.org

Cliquez sur le lien suivant pour savoir comment vous faire membre de l’ACME et recevoir notre revue bimestrielle Les Cahiers de l’ACME (sauf en janvier-février).

Commenter cet article