Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Cycling’74 : « R.I.P. Pluggo, long live Max for Live » !

18 Mai 2009, 17:11pm

Publié par Vinciane Baudoux

Logo Cycling'74
Boît ePluggoD’aucuns le craignaient, ils l’ont fait : l’éditeur américain de logiciels de création sonore et multimédia Cycling’74, qui détient notamment dans son giron l’environnement de développement temps réel Max/MSP, a décidé de retirer du marché ses collections d’insérables basées sur ce logiciel.

Cette mesure, dont l’effet prends cours immédiatement, concerne Pluggo, Mode, Hipno, et UpMix. L’éditeur continuera d’assurer le service après-vente de ces produits auprès des utilisateurs mais cessera toute activité de développement tant en ce qui concerne les collections d’insérables proprement dits que la technologie sous-jacente.

Cycling’74 avait à l’origine l’intention - c’est du moins ce qui avait été annoncé lors de la sortie officielle de Max 5, mais étant donné la tournure que prennent les événements, on peut se demander s’il ne s’agissait pas uniquement de rassurer les acheteurs - d’adapter leur technologie en matière d’insérables à la nouvelle version de leur logiciel-phare.
Cependant, l’éditeur a finalement estimé que les coûts impliqués par le maintien de trois types d’insérables (AU, VST et RTAS) sur deux plateformes informatiques différentes (Mac et PC) étaient trop élevés, en particulier en raison du manque croissant de standardisation constaté ces dernières années sur les plateformes-hôtes.
En effet, le maintien d’une technologie d’insérables basés sur Max/MSP implique d’arriver à faire fonctionner l’environnement Max tout entier dans une autre application-hôte. Selon Cycling’74, cela n’a jamais été facile et n’a fait que se compliquer au fil du temps.

Logo Max for LiveL’éditeur a dès lors décidé de limiter désormais ses efforts de développement d’insérables à une seule application, Live  en l’occurrence, le célèbre séquenceur d’Ableton destiné à la scène.
Cycling’74 justifie cette décision en arguant du fait que leur équipe a la possibilité de collaborer directement avec les développeurs de Live, et donc d’exercer une influence sur le développement de l’environnement-hôte.
Les efforts de la firme en matière d’insérables se concentreront donc désormais sur Max for Live, l’outil de création d’insérables sous Max spécifiquement destinés à être utilisés avec Live (lire notre article).

En guise de lot de consolation, Cycling’74 a adapté les meilleurs effets audio et instruments virtuels issus de la collection Pluggo à l’environnement Max for Live ; l’éditeur a par ailleurs conclu un arrangement avec Ableton pour proposer des promotions sur Max for Live réservées aux clients de Cycling’74 ayant acheté des collections d’insérables ; les détails de cette offre seront annoncé lors de la sortie officielle de Max for Live, prévue cette année encore.

Etant donné la tournure que prennent les événements, on peut se demander si tout ceci ne dissimulerait pas des accords commerciaux occultes pris entre Cycling’74 et Ableton pour mettre Live en avant et écraser ses concurrents ; ceci est regrettable, tout le monde n’ayant pas forcément envie de se cantonner au séquenceur d’Ableton pour faire tourner ses insérables… A suivre…

www.cycling74.com/

Vinciane Baudoux

Commenter cet article