Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Installation multimédia de Guillaume Chappez à Strasbourg le 17 avril

9 Avril 2009, 15:34pm

Publié par Vinciane Baudoux

Guillaume Chappez - phot (c) Guillaume ChappezDans le cadre de l’Année mondiale de l’astronomie 2009 de l’UNESCO, la composition de Guillaume Chappez Perdu, à des années-lumière, création musicale et sonore réalisée à partir de « sons » issus de l’espace et de signaux astronomiques, sera présentée en avant-première sous forme d’installation multimédia à l’Observatoire astronomique de Strasbourg (France), au cours d’une journée organisée autour du thème « Astrophonie : musique et astrophysique », le vendredi 17 avril 2009 de 11 h à 17 h.

L’univers est-il sonore ? Vaste question. En fait, contrairement à la conception qui prime dans l’imaginaire collectif, l’espace n’est pas sonore, c’est un monde de silence, tout simplement parce qu’il est vide. En effet, les ondes acoustiques ne peuvent se propager sans matière, sans atomes. Or, dans l’espace, la matière est concentrée dans les planètes, les étoiles, etc., le reste étant désespérément vide…
Cependant, l’univers produit tout de même des « sons » (émissions de particules, ondes plasma, champs magnétiques et électriques...). Même s’il s’agit en fait de radiofréquences électromagnétiques, différentes sondes spatiales ont réussi à enregistrer ces vibrations, qui ont ensuite été converties en sonorités humainement audibles (fréquences de 20 à 20.000 Hz).
En utilisant ces « sons de l’espace », soit en les mélangeant à des sonorités créées, soit en les transformant en de nouveaux sons, ce projet se propose d’imaginer un voyage sonore dans l’espace, une grand fresque multimédia composée de différents tableaux (ceintures d’astéroïdes, nuages de matières, trous noirs, …) et de différents environnements « sonores » (vent solaire, champs électromagnétiques, émissions radio, …).
Perdu, à des années-lumière
L’installation repose sur la diffusion immersive de cette création musicale et sonore.

Au plafond est projetée, telle une voûte céleste, une représentation graphique montrant un voyage intergalactique au travers l’univers et interagissant avec les différentes fréquences et ondes sonores diffusées.
Au sol sont disposés de confortables coussins sur lesquels les visiteurs peuvent s’allonger et/ou s’asseoir pour regarder vers le « ciel » et se laisser (em)porter par les différentes ambiances sonores composant ce voyage aux confins des ténèbres glacées du cosmos...

Au travers du travail de la matière sonore, ce projet a pour vocation de traduire l’imaginaire collectif spatial et les différentes symboliques liées à l’univers et au cosmos : mystère, beauté, dimension, infini, ésotérisme…
Il a également pour objectif de sensibiliser les publics aux liens qui existent entre art, science et technologie.

Renseignements :
Guillaume Chappez
www.music-synthese.com
Courriel : contact@music-synthese.com

Lieu :
Observatoire astronomique de Strasbourg
11, rue de l’Université
F-67000 Strasbourg
France
Tél. : [00 33] (0) 390 24 24 10
Fax : [00 33] (0) 390 24 24 32
Courriel : www@astro.u-strasbg.fr

Commenter cet article