Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Stockhausen et Neuwirth avec l’Ensemble Musikfabrik le 25/11 à Paris

21 Novembre 2008, 11:20am

Publié par Vinciane Baudoux

Logo Cité de la Musique
Si vous vous intéressez à la musique allemande contemporaine, sachez que ce mardi 25 novembre 2008 à 20 h, vous pourrez assister dans la Salle des concerts de la Cité de la Musique à Paris (France) à un concert de l’Ensemble Musikfabrik. Les musiciens interpréteront des pièces instrumentales de Karlheinz Stockhausen (Allemagne) et des pièces mixtes d’ Olga Neuwirth (Autriche).

Au programme :

Karlheinz Stockhausen : Harmonien (cinquième heure du cycle Klang) pour trompette et Hoffnung (neuvième heure du cycle Klang) pour violoncelle, violon et alto.

Entracte     

Olga Neuwirth : Hooloomooloo pour ensemble en trois groupes et sons numériques et Lost Highway Suite pour ensemble et informatique musicale.

Avec l’Ensemble Musikfabrik ; IRCAM, ingénierie sonore ; Marco Blaauw,  trompette ; Markus Noisternig,  réalisation informatique musicale. Direction : Stefan Asbury.

Olga Neuwirth :
Olga Neuwirth - photo (c) Sebastian Hoppe
Née en 1968, la compositrice autrichienne Olga Neuwirth (photo © Sebastian Hoppe) s’inspire volontiers des arts visuels – peinture et cinéma – pour imaginer des formes musicales inédites, des manières neuves de raconter.
Le titre de Hooloomooloo (1996-1997, pour ensemble et CD d’accompagnement) est emprunté à celui d’un triptyque de l’artiste américain Frank Stella : il s’agit ici de retrouver, dans l’écriture musicale, les illusions de reliefs que le peintre crée sur la surface de la toile. Partant d’un tableau, Olga Neuwirth invente ainsi un jeu de perspectives multiples entre les sonorités des instruments, en les répartissant en plusieurs groupes sur la scène et en modifiant leur accord ou en « préparant » le piano (avec du silicone et de la gomme).
Pour Lost Highway Suite, en 2003, la compositrice a collaboré avec l’écrivaine Elfriede Jelinek afin d’adapter le film culte de David Lynch à la scène de l’opéra. « J’étais fascinée, explique-t-elle, par la façon radicale dont Lynch et Gifford [le coscénariste] ont traité la narration ». La suite tirée de l’opéra est comme l’écho de ce récit trouble et troublant.

Coproduction Cité de la musique, Festival d’Automne à Paris.
Dans le cadre de la saison France-Nordrhein-Westfalen 2008/2009 ; avec le soutien du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie.

Renseignements :
Cité de la musique
221, avenue Jean-Jaurès
F-75019 Paris
Fance
Tél. : [00 33] (0) 1 44 84 45 00
Rréservations : [00 33] (0) 1 44 84 44 84
Fax : 01 44 84 45 01
Courriel : rp@cite-musique.fr

Commenter cet article