Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

IRCAM - inauguration du système Wave Field Synthesis le 20 novembre

17 Novembre 2008, 11:00am

Publié par Vinciane Baudoux

Logo IRCAM
Le jeudi 20 novembre 2008 à 18 h 30, à l’occasion de la fête de la Science, l’IRCAM inaugurera le nouveau système Wave Field Synthesis (WFS) qui équipe désormais son espace de projection. La technique WFS permet, à l’inverse des systèmes de haut-parleurs conventionnels, de simuler la position de sources sonores de manière cohérente pour tous les auditeurs d’un espace donné.

Déjà expérimentée dans le cadre d’expositions au Centre Pompidou (Dada, Beckett), son utilisation est prévue dans le contexte de recherches scientifiques et de la production en concert d’œuvres musicales associant sources instrumentales et électroniques.

La présentation du système WFS sera assurée par Olivier Warusfel, responsable de l’équipe « Acoustique des salles » à l’IRCAM.

La technologie mise en œuvre est réellement impressionnante, et si vous vous intéressez de près aux procédés de spatialisation sonore, ne manquez sous aucun prétexte cette soirée d’inauguration ! (photo : Dispositif de reproduction holophonique utilisant un réseau de 48 excitateurs intégrés dans des panneaux de diffusion MAP [Multi–Actuators Panels] (c) IRCAM)

Dispositif de reproduction holophonique utilisant un réseau de 48 excitateurs intégrés dans des panneaux de diffusion MAP (Multi–Actuators Panels)
Extrait du communiqué publié par l’IRCAM :

« L’Espace de projection de l’IRCAM qui a accueilli son premier concert en 1978, était déjà unique au monde par la variabilité de ses caractéristiques acoustiques. Avec l’installation du nouveau système WFS dans cette salle expérimentale, l’IRCAM déploie in vivo le fruit de ses recherches et collaborations scientifiques en matière de diffusion sonore et la dote ainsi des toutes dernières avancées technologiques en la matière.

La WFS à l’IRCAM, une nouvelle étape dans la reproduction sonore spatiale en zone étendue

Basée sur le principe de Huygens (1678) de reproduction exacte de fronts d’ondes, le concep de la WFS (Wave Field Synthesis / Synthèse de front d’ondes), a été développé par l’Université de Delft aux Pays-Bas au début des années 1990. Grâce à l’utilisation d’un grand nombre de haut-parleurs contrôlés indépendamment et utilisés conjointement, la WFS permet de synthétiser des « hologrammes sonores » en simulant les ondes acoustiques produites par des sources sonores virtuelles.

L’Espace de projection se voit aujourd’hui équipé d’un système frontal de WFS composé de 128 haut-parleurs pilotés par un réseau de processeurs audio. Le projet prévoit à terme la constitution d’un système de 512 transducteurs disposés tout autour de l’auditoire. Disposés selon une répartition rectiligne tous les 16 centimètres, ces transducteurs créent une fenêtre acoustique et synthétisent une scène sonore spatiale cohérente pour tout l’auditoire. Ainsi, le public de l’Espace de projection, qu’il soit assis à droite ou à gauche par rapport à la scène, au premier ou au dernier rang, aura la même sensation quant à l’origine, la proximité et la position dans l’espace des sources sonores simulées.

La WFS n’est pas un simple système d’amplification, elle permet aussi de créer de toute pièce une source sonore rayonnant dans l’espace. Ce système offre de nouvelles propriétés perceptives qui résultent notamment de la possibilité d’interagir avec la salle comme avec un instrument, par exemple, en « jouant » avec son écho naturel.
Un système optimisé par les chercheurs de l’IRCAM qui va plus loin que les systèmes traditionnels 5.1, stéréo, …

Dans le cadre de projets européens, l’IRCAM a contribué aux recherches pour dépasser les limites des technologies traditionnelles comme la stéréo, le 5.1, ou les systèmes de diffusion multi-haut-parleurs conventionnels. L’IRCAM a travaillé à la mise au point des capacités de simulation spatiale de la WFS en collaboration avec la société suisse Sonic Emotion, qui a développé les processeurs audio de cet équipement.

Des dispositifs WFS de taille plus réduite ont déjà été utilisés dans les installations « Temps Simultané » dans le cadre de l’exposition Dada au Centre Pompidou, « Passion Cinéma » à la Cinémathèque Française, « Seule avec Loup » de N+N Corsino, et sur l’exposition Samuel Beckett.

La WFS pour faire avancer la recherche et pour de nouvelles créations artistiques

L’installation de cet équipement à l’Espace de projection va permettre, d’une part, la réalisation de nouvelles expériences scientifiques sur la simulation et la perception de l’espace sonore, en particulier dans le contexte de la réalité virtuelle ou augmentée ; et d’autre part, la réalisation des premières œuvres de musique associant instruments acoustiques et sons électroniques spatialisés grâce au dispositif, intégrant les derniers travaux de recherche de l’IRCAM dans ce domaine (prise en compte des caractéristiques de la salle, simulation de la directivité des sources, formalisation des liens entre écriture musicale et spatialisation des sources sonores).

Les murs et le plafond sont dotés de modules prismatiques, les périactes, comportant trois faces : absorbante, réfléchissante et diffusante. Cet équipement expérimental permet d’obtenir toute configuration acoustique en seulement quelques minutes grâce à un système de contrôle motorisé commandé par ordinateur (…) »

Renseignements et lieu :
IRCAM
1, place Igor-Stravinsky
F-75004 Paris
France
Tél. : [00 33] (0)1 44 78 48 43
Fax : [00 33] (0)1 44 78 15 40

Commenter cet article