Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

La pionnière américaine de l'électroacoustique Bebe Barron rejoint la «Planète Interdite»

25 Avril 2008, 17:13pm

Publié par Vinciane Baudoux

Nous apprenons le décès, ce 20 avril aux USA, de Bebe Barron, pionnière américaine de la musique électronique et électroacoustique.

Bebe Barron est née Charlotte Wind, à Minneapolis (USA) le 16 juin 1925.

Titulaire d’une licence en sciences politiques de l’Université du Minnesota et d’une licence en ethnomusicologie de l’Université de Mexico, elle étudie notamment la composition avec Roque Cordero, puis avec Wallingford Reigger et Henry Cowell.

Bebe et Louis Barron dans leur studio (c) les héritiers de Bebe et Louis BarroEn 1947, elle va habiter à New-York et épouse Louis Barron. A l’occasion de leur mariage, les Barrons
(photo) reçoivent en cadeau un enregistreur à bande, sur lequel ils font des expériences d’enregistrement et de manipulation sonores.

Les Barrons  montent leurs propres circuits électroniques. Ceux-ci, construits autour de tubes à vide, possèdent chacun leurs propres caractéristiques en matière de hauteur, de timbre et de rythme. Les Barrons amplifient les sons issus de ces circuits et les enregistrent pour constituer leur propre bibliothèque sonore en vue de compositions ultérieures - pas de « soundfonts » téléchargeables sur Internet à l’époque ! Ils recourent également aux techniques de montage sur bande.

Contrairement aux oeuvres réalisées ailleurs, celles qui ont été produites dans le studio personnel des Barrons font apparaître de longues phrases musicales, dont la source est souvent constituée de cellules rythmiques soumises à un processus de retard sur bande, associées à la finesse des timbres produits par les tubes à vide. Ce style - la marque de fabrique Barron - est représentatif de leur travail personnel, mais également très « typé » par les technologies d’époque, ce qui lui donne un petit côté « vintage ».

Affiche pour Forbidden PlanetLe couple Barron passera à la postérité pour la réalisation de la première bande sonore électronique pour le film de science-fiction en cinémascope « Forbidden Planet » (1956), ce qui, étant donnés les moyens technologiques employés à l’époque, constituait un exploit !

Si, à l’écoute, la composition - tout comme le film d’ailleurs - présente un aspect « vieillot », il convient néanmoins de resituer cette création dans son contexte : à l’époque, bien plus qu’aujourd’hui, la musique était censée apporter un soutien important à l’image - ce que l’on faisait d’habitude en écrivant une partition pour un orchestre symphonique.
Dans le cas de « Forbidden Planet », les deux électroacousticiens ont composé une musique de film avec des sons électroniques de leur fabrication ; le but était de donner une ambiance sonore « futuriste » au film, ce qui fut une réussite totale !
 
En 1973, après son divorce, Bebe épouse en secondes noces le scénariste Leonard Neubauer. Elle poursuit sa carrière dans l’univers électroacoustique et devient dans la foulée la première Secrétaire de la « Society for Electro-Acoustic Music in the United States » (SEAMUS) en 1985 ; elle fera également partie du Conseil de direction de cette institution.

En 1997, Bebe a reçu le Prix SEAMUS
pour le travail réalisé par le couple Barron (Louis Barron est décédé en 1989) dans le domaine de la musique électroacoustique.

Bebe Barron-Neubauer laisse derrière elle son second époux Leonard et son fils, Adam.

Le présent lien Internet vous renverra au site Internet de Synthopia, qui vous propose une biographie de Bebe Barron en anglais, des extraits vidéo de « Forbidden Planet » et d’une interview de la compositrice, la liste de ses œuvres principales (composées entre 1952 et l’an 2000) et d’autres liens Internet pour approfondir le sujet .

Pour votre édification, vous pouvez  également écouter des extraits de la BO de Forbidden Planet (site Internet d'Amazon).

Enfin, sachez qu’un livre spécifiquement dédié à l’analyse musicale du film Forbidden Planet et intitulé « Louis and Bebe Baron’s Forbidden Planet : A Film Score Guide », par James Wirezbicki, a été publié chez www.scarecrowpress.com.

Vinciane Baudoux
 

Commenter cet article