Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

GMEA – Journées électriques et Journées d’informatique musicale du 27 au 29 mars 2008 à Albi, Tarn, France

20 Mars 2008, 18:40pm

Publié par Vinciane Baudoux

Journées électriques - photo (c) Mathilde DelahayeLes informaticiens férus de musique et les compositeurs férus d’informatique connaissent bien les Journées d’informatique musicale du GMEA (Centre national de création musicale d’Albi-Tarn) et de l’AFIM (Association française d’informatique musicale) ; quant aux compositeurs et aux mélomanes passionnés de musiques électroacoustiques, ils ont, eux, pris l’habitude de se rendre aux Journées électriques du même GMEA, qui ont remplacé le festival Rebonds.

Il paraissait logique de rassembler tout ce beau monde ; c’est chose faite cette année, puisque les Journées électriques – elles se déclinent désormais au pluriel, étant donné la richesse de la programmation, – intègrent dorénavant les JIM, pour le plus grand plaisir des chercheurs, des mélomanes…. et du public !

En effet, les organisateurs ont eu à cœur de rendre les nouvelles technologies de création sonore et musicale, ainsi que les œuvres – concerts, installations sonores, spectacles multimédia – qui en découlent accessibles à tous, ce dont on ne peut que se réjouir.

Les Journées électriques et les JIM 2008 se dérouleront donc « de concert » du jeudi 27 au samedi 29 mars à Albi, dans le Tarn, en France.

JOURNEES ELECTRIQUES

La table tangible de Blue YetiElles proposent en symbiose avec les JIM 2008, dans le hall de la Scène nationale d’Albi, une exposition / démonstration intitulée Les nouvelles interfaces qui ne devrait pas manquer de vous intéresser.
Parmi les 4 dispositifs exposés, nous avons retenu Grapholine (BlueYeti – Royan), une interface qui permet, en dessinant sur un écran, de générer du son en temps réel : chaque mine ou couleur est associée à un son différent, offrant ainsi des possibilités expressives inouïes. Quant à A table (photo), fruit d’une collaboration entre Blue Yeti, le GMEA, le SCRIME (Studio de création et de recherche en informatique et musique électroacoustique - Bordeaux) et le GMEM (Centre national de création musicale - Marseille), ce prototype de « table tangible permet, par la manipulation d’objets sur un écran interactif, le contrôle de la synthèse et de la spatialisation de sons électroniques. Cela vous rappelle vaguement quelque chose ? Mais oui, évidemment, Surface, le prototype d’interface informatique plane interactive présenté par Microsoft l’année dernière. Malheureusement, le géant américain de l’informatique n’a jusqu’à présent pas envisagé d’application de création sonore ou musicale pour cet outil… voilà donc ce manque comblé par Blue Yeti et leur « table tangible ».

Parmi les spectacles au programme des Journées électriques, nous vous suggérons, le samedi 29 mars à 15 h au Noctambule - MJC d’Albi, Rhizome, une possibilité de Nicolas Carrière, une commande du GMEA. Cette pièce, qui se base sur des relevés phonographiques effectués par le compositeur dans la Montagne Noire, en Aude, explore les ressources du microphone, intégré à un dispositif d’informatique musicale temps réel.
La soirée poursuivra l’exploration des possibilités offertes par le temps réel avec Clust/MSP, une pièce pour violoncelle et dispositif temps réel d’Alain Simonou (violoncelle) et Jean-Philippe Hauray (dispositif temps réel).

Le même jour à 17 h mais à l’Athanor – Scène nationale d’Albi cette fois, ne manquez pas la création d’Enfin seul de Marc Pichelin. Compositeur et phonographiste, l’artiste met en situation le haut-parleur dans les domaines les plus divers. Voici ce qu’il dit à propos de sa composition : « (…) Je propose ici un parcours qui s’appuie sur une suite phonographique composée à partir de différents paysages sonores prélevés par-ci par-là (…). Cette trajectoire est appuyée, soulignée, déviée par mes interventions en direct : corps sonores et instruments électroniques rustiques. Le tout est haut-parlant, donc 100 % électrique, avec de la vraie électronique qui crachouille, vacille, susurre… enfin bref, de l’électron en totale liberté. » Que du bonheur !

de Néons praticables de Timothée BaschetEnfin, je vous rappelle que deux installations sonores et vidéo, installées depuis le 9 mars 2008 à l’Athanor – Scène nationale d’Albi, resteront accessibles jusqu’au samedi 29 mars ; il s’agit d’Anatomie de l’invisible de Pascal Baltazar et de Néons praticables de Timothée Baschet (photo - voir notre article).

JOURNEES D’INFORMATIQUE MUSICALE

Cette année, les thèmes retenus pour les JIM 2008 sont les interfaces pour la création sonore et musicale, ainsi que les espaces sonores et la spatialisation. Les organisateurs vous proposent du 27 au 29 mars de 9 h à 12 h 30 une série de conférences sur ces thèmes.

Pour ceux qui désirent creuser ces sujets et mettre les mains dans le cambouis, des ateliers de programmation sont prévus le jeudi 27 mars de 14 h à 17 h 30 à la Maison du multimédia. Seront explorés : l’Holophon, logiciel d’écriture de trajectoires spatiales du GMEM ; le Spatialisateur, logiciel de spatialisation sonore en temps réel de l’IRCAM (Institut de coordination acoustique/musique – Paris) ; Genesis, interface de composition par modèles physiques développée par l’ACROE (Association pour la création et la recherche sur les outils d’expression – Grenoble) ; et enfin, cataRT et MnM, interface de synthèse sonore par navigation interactive et système de reconnaissance de geste de l’IRCAM.

Si vous voulez participer à ces ateliers, vous pouvez vous inscrire sur
www.gmea.net/jim08.

Le jeudi 27 mars à 18 h à la Maison du multimédia, JIM et Journées électriques se rencontrent à l’occasion d’un concert-conférence intitulé
A portée de main !
Les compositeurs participants dévoileront, par l’exemple et par l’écoute, les principes de quatre pièces qui mettent en jeu de nouvelles interfaces et divers système de synthèse sonore. Ainsi, dans la composition électroacoustique pour bande Gaea de Claude Cadoz (ACROE), tous les paramètres musicaux, de la synthèse à la structure, ont été élaborés à partir de modèles physiques, véritables objets virtuels dotés de propriétés physiques telles que le poids, la gravité, … également au programme, Demus et Eheraction de Jean-Michel Couturier (Blue Yeti), une œuvre mettant à profit le prototype de table interactive mise au point par Blue Yeti et le GMEA et exposé dans « A table ! » (voir plus haut). Enfin, Espaces croisés de Mathieu Chamagne consacre la rencontre entre un interprète-improvisateur et une pièce électroacoustique composée, décomposée et recomposée, écrite et improvisée.

Le vendredi 28 mars de 14 h 30 à 17 h 30 à la Maison du multimédia, une table ronde est prévue sur le thème déjà évoqué des interfaces pour la création sonore et musicale.

A notre enfin que, le samedi 29 mars de 11 h à 12 h 30, aura lieu la remise des prix de l'AFIM (Association française d’informatique musicale) et du concours de logiciels d'informatique musicale, cérémonie qui sera suivie, de 14 h à 15 h, par l’assemblée générale de l’AFIM.

Télécharger le formulaire d’inscription pour les JIM 2008

Vous pouvez consulter le programme complet de ces JIM 2008 sur http://gmea.net/jim08/ et celui des Journées électriques sur www.gmea.net.

Renseignements :
GMEA, Centre national de création musicale d’Albi-Tarn

4, rue Sainte-Claire
F-81000 Albi
France
Tél. : [00 33] (0) 563 54 51 75
Courriel :
gmea@wanadoo.fr

Billetterie des Journées électriques :
Scène nationale d’Albi
Place de l’amitié entre les Peuples
F-81000 Albi Cedex
Tél. : : [00 33] (0) 563 38 55 56
Courriel : accueil@sn-albi.fr

Commenter cet article