Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Le parlement kosovar offre 10.000 euros pour composer le futur hymne national !

14 Mars 2008, 11:56am

Publié par Vinciane Baudoux

Le drapeau kosovar

Voilà une nouvelle qui, si elle sort un peu du cadre habituel de nos annonces, ne devrait certes pas manquer de vous interpeller.

En effet, le parlement kosovar a lancé ce mercredi 12 mars  un grand concours pour la composition de l’hymne national du nouveau pays, concours doté d’un prix de 10.000 euros !

Selon le président du Parlement, M. Jakup Krasniqi, « la durée de l’hymne ne devra pas être inférieure à 30 secondes, ni supérieure à une minute. » Il a également ajouté que « l’œuvre soumise peut éventuellement comporter des paroles » [NDLR : au choix dans toute langue officielle du Kosovo], afin que le jury comprenne le sens de l’hymne. Cependant, la version finale de la pièce sélectionnée ne devra pas comporter de paroles.

La date limite de participation est fixée au lundi 31 mars 2008 à 17 h (sic), heure locale.
Les critères de sélection stipulent que l’hymne devra se démarquer de ce qui a déjà été fait et ne ressembler à aucun autre hymne national en vigueur.

Le jour de la déclaration d’indépendance, le 17 février dernier, les autorités kosovares avaient révélé le nouveau drapeau national, censé refléter le caractère multiethnique du pays. En l’absence d’hymne national officiel, l’orchestre philharmonique du Kosovo s’était rabattu, si j’ose dire, sur l’hymne de l’Union européenne - l’Hymne à la joie de Bethooven en l’occurrence -  dans un souci de marquer l’ancrage européen de la nouvelle nation.

Même si dans un premier temps, le futur hymne national ne devra pas obligatoirement comporter de paroles, le compositeur kosovar Valton Baqiri, qui sera membre du jury de sélection, estime qu’à terme il devra en être doté, car le compositeur  ne voit pas comment un hymne national sans paroles pourrait refléter fidèlement les valeurs de la Nation.

Dans cet esprit, il faudra que le nouvel hymne représente sur un pied d’égalité l’ensemble des ethnies qui forment le nouvel état, et pas seulement la majorité albanophone, dixit Baqiri.

Ce concours est vraiment particulier : en effet, l’œuvre retenue sera jouée et rejouée dans les siècles à venir dans le monde entier pour représenter le nouvel état, même si celui-ci n’est pas encore à ce jour reconnu par l’ensemble de la communauté des nations.

Alors, tous à vos logiciels d’écriture musicale… et à vos Assimil® d’albanais et de serbe !

Règlement officiel (en anglais)

Commenter cet article