Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'ACME

Concert de l’OrMaDor (« Orchestre de machines et d’ordinateurs ») à Paris le 11 février 2008

11 Février 2008, 11:42am

Publié par Vinciane Baudoux

Ce lundi 11 février à 18 h 30, rendez-vous avec le compositeur Arnaud Sallé et l’OrMaDor pour un concert à l’Atelier, dans l’université Pierre et Marie Curie, à Paris (France).

L'OrMaDorL’OrMaDor (acronyme de « orchestre de machines et d’ordinateurs ») est un projet expérimental qui vise à réunir des musiciens aux pratiques souvent isolées, considérant l’ordinateur comme instrument à part entière. Rassemblés cette fois dans un ensemble, ces musiciens travaillent collectivement à la création d’une œuvre autour d’une thématique, en échangeant sons et idées.
Chaque musicien est riche d’une collection personnelle et singulière de sons qu’il met à la disposition de l’orchestre. Les matériaux sonores, les modes de jeu sont imaginés, découverts, préparés et polis personnellement par chacun des musiciens pour être ensuite confrontés et affinés en orchestre, comme en témoigne la création de cette année autour du recueil poétique « Ailleurs » d’Henri Michaux.

Au programme :
 
« Persistance[s] » — Performance musicale et vidéo

L'OrMaDor a monté en 2005 une pièce de 33'46'' (2026 secondes), inspirée d'une nouvelle de Ray Bradbury, intitulée « Août 2026. Il viendra des pluies douces », issue du célèbre recueil des « Chroniques Martiennes ». Cette fiction teintée d'une acerbe ironie pose en personnage principal une maison étrangement automatisée, dont les occupants semblent singulièrement absents...
Performeurs : Estelle Beauvais, Christian Chouin, Anne De Giafferri, Hélène Delpeyroux, Fabrice Le Fur, Errika Manta, Delphine Saurat, Etienne Széchényi et Pierre Willer.

« Une si paisible cruauté » — Concert (création)

Le projet de cette année s’inspire du « Voyage en Grande Garabagne » (1936), texte issu d’« Ailleurs », un recueil poétique d'Henri Michaux publié en 1948, comprenant également « Au pays de la Magie » (1941) et « Ici, Poddema » (1946). Textes, musique en direct et images s’entremêlent, adoptant la forme d’un parcours symphonique électronique, subtilement bruitiste et cinématographique.
Performeurs : Christian Chouin, Anne De Giafferri, Hélène Delpeyroux, Errika Manta, Delphine Saurat, Guillaume Leclercq, Christian Delécluse et Juan-David Estupiñan.
Direction artistique, adaptation, vidéo et composition : Arnaud Sallé.

Renseignements :
La Muse en circuit


Lieu :
L’Atelier

Université Pierre et Marie Curie
4, place Jussieu
75252  Paris Cedex 5
France
Accès : niveau Parvis, entre les tours 44 et 54

Commenter cet article